Pauline Rousseau


ENS Lyon

Rire avec le sida : Copi, Une visite inopportune (1988)

En 1988, quelques mois après la mort de Copi, paraît sa dernière pièce : Une visite inopportune. La pièce se déroule la chambre d’hôpital de Cyrille, une ancienne étoile du théâtre gay. Son vieil ami Hubert, son médecin, son infirmière et une cantatrice de sa connaissance se retrouvent à l’occasion de son 2e anniversaire de contamination. Dans cet hôpital camp, l’excès et le rire se présentent comme un cri de vie (de jeu et de théâtre) contre la mort annoncée. Un rire tragique et peut-être une résistance contre le silence, contre la victimisation et contre les discours assassins qui firent du Sida « la maladie des anormaux ».

Publicités