Miguel Herrera


Doctorant, CESSP, Paris 1 Panthéon Sorbonne

« Notre révolution est joyeuse ». Quand l’institution présidentielle l’humour. L’exemple de Rafael Correa en Equateur (2007-2014).

Le chant, la plaisanterie et le rire sont des éléments courants dans les interventions publiques du Président de l’Équateur, Rafael Correa. Figure principale de la « Révolution citoyenne », Correa revendique ouvertement la joie et l’espoir comme des moteurs du changement. L’humour est ici au service du pouvoir institué : il est mobilisé par les dirigeants politiques, il sert à se démarquer des adversaires et les délégitimer. Cette communication présente comment se construit l’image d’un Président drôle, et situe la place de l’humour dans les luttes politiques en Équateur.

Publicités